Top 10 Meilleure Machine à Tricoter 2020

Difficile de faire un choix pour votre nouvelle Machine à Tricoter ? Nous avons rédigé ce guide d’achat spécial Machine à Tricoter pour vous aider, avec le TOP10 des meilleures ventes du moment, des tests, des avis… Comme dans tous nos guides d’achats, nous avons fait le maximum pour vous aider à choisir la meilleure Machine à Tricoter !

Notre sélection de machine à tricoter

Guide d’achat machine a tricoter

Toute couturière qui se respecte doit avoir en sa possession une machine à tricoter. Que vous soyez un débutant ou un expert aguerri, avoir une bonne machine à tricoter ou un tricotin représente pour vous un avantage considérable sur la qualité du travail fini. Le marché actuel regorge de nombreux modèles de machine à tricoter, rendant ainsi le choix difficile. Voici un guide d’achat détaillé pour vous aider à choisir la meilleure machine à tricoter. Pour vous simplifier la tâche, nous vous avons également élaboré un comparatif des meilleures machines à tricoter du commerce.

Une machine à tricoter, c’est quoi ?

Plus connue sous l’appellation tricotin, la machine à tricoter est un appareil servant à tricoter rapidement et mieux qu’avec la main. L’appareil est posé sur une table et dispose d’un ingénieux système d’aiguilles, dont le nombre varie d’un modèle à un autre. Les aiguilles, quant à elles, fonctionnent grâce à un chariot qui commande les mailles de laine. Il est à noter que la qualité du travail diffère selon le modèle (fonte simple ou fonte double). Le niveau de possibilité de points y est également pour quelque chose.

La machine à tricoter permet non seulement de tricoter rapidement, mais aussi d’obtenir une belle régularité. Il vous est même possible de réaliser plusieurs types d’ouvrages, comme les robes et les couvertures.

Les différents points de la machine à tricoter

Une machine à tricoter embarque un grand nombre de points large ou de mailles. C’est ce qui rend chaque création unique et intéressante. Sur un équipement classique, vous trouverez :

  • le point jacquard qui permet de tricoter un ouvrage avec plusieurs couleurs ;
  • le jacquard double fantaisie permettant de faire plusieurs mailles divisibles par 10 ;
  • le jacquard norvégien grâce auquel on peut créer des dessins à partir d’un rond et réaliser plusieurs motifs de décoration de couleurs différentes ;
  • le point ramassé ajouré vous permet de tricoter la dentelle et les jours ;
  • le motif « fil tiré » qui vous aide à réaliser une belle broderie ;
  • le point avec maille en attente pour terminer un autre ouvrage ;
  • le point glissé pour rendre les ourlés invisibles et faciliter l’assemblage de deux pièces ;
  • le point avec jetés pour rajouter des jours et une maille ;

Comment fonctionne une machine à tricoter ?

Chaque élément d’une machine à tricoter possède un rôle spécifique. Un petit dysfonctionnement suffit pour détériorer la qualité de votre travail.

Le chariot

Le chariot fait un va-et-vient en passant sur chaque aiguille. Il commande le maillage et forme le tricot. Il s’occupe également du passage des fins de fonture en fonture. Certains électroménagers sont dotés de doubles chariots. Ils sont alors disposés pour gérer une fonture chacune. Les modèles haut de gamme, quant à eux, embarquent un programmateur avec un lecteur de capteur optique. Le réglage du serrage des mailles dépend alors du chariot.

Les fontures

C’est l’élément qui supporte les aiguilles de cet électroménager. Généralement, une machine simple n’est pas équipée d’une fonture. Si, en revanche, elle a été conçue pour réaliser divers points, la machine possédera deux fontures :

  • une fonture à l’avant tricote à l’endroit ;
  • une fonture en arrière s’occupe de l’envers.

Les aiguilles

Une machine peut avoir plusieurs aiguilles. Pour information, une seule fonture peut accueillir jusqu’à 180 aiguilles. Toutefois, le nombre d’aiguilles utilisées varie selon les points. Un ouvrage basique, par exemple, peut avoir besoin d’une seule ou de deux aiguilles.

L’aiguille d’une machine à tricoter est composée d’un talon, d’un crochet et d’un clapet mobile. Le talon est directement relié au chariot, tandis que le crochet retient le fil. Le clapet mobile, pour sa part, ferme le crochet et retient la maille.

Avant chaque mouvement du chariot, l’aiguille a besoin d’être ramenée sur le clapet. Pour la changer, il faut d’abord casser la tête de celle qui est défectueuse à l’aide d’une tenaille.

Le poids

Le poids d’une machine à tricoter revêt une grande importance. En effet, il a pour rôle de tendre l’ouvrage au fur et à mesure de la création. Il est possible de trouver une machine à poids moyen ou encore des modèles plus grands et plus lourds.

La porte-pelote

La porte-pelote est celle qui retient le fil. Elle peut prendre la forme d’un crochet ou d’une tige où sera placée la bobine de laine (ou le fil).

Les poinçons

Pour modifier la taille de votre ouvrage, vous aurez besoin des poinçons. Ces derniers ont pour rôle de déplacer la maille. Ils se présentent sous différents types :

  • les poinçons à 1 chas pour déplacer un mail ;
  • les poinçons à 2 chas pour un déplacement de 2 mailles ;
  • les poinçons à 3 chas pour un déplacement de 3 mailles.

Pour monter une fermeture et reprendre une maille, servez-vous plutôt du poinçon remailleur.

Le levier de transmission et d’écartement

Le levier de transmission sert à déplacer la fonture avant. Chaque cran du levier s’accorde à une translation. En ce qui concerne le levier d’écartement, il sert à écarter les fontures selon l’épaisseur du fil. Pour un fil fin, l’écartement est de 3. En revanche, un fil moyen requiert un écartement de 4 à 5 et un gros fil un écartement de 6.

Choisir la meilleure machine à tricoter ? Nos astuces pour bien s’y prendre

Le marché regorge de nombreux modèles et marques de machines à tricoter. Par exemple, il vous faut choisir entre un modèle ancien, neuf et d’occasion. Si vous débutez, préférez une ancienne machine à tricoter. L’idéal est de créer des ouvrages faits main simples, comme des chaussons et des chaussettes. Une chose est sûre : sans machine à tricoter, impossible de faire des tricots. Pour choisir la meilleure machine à tricoter du commerce, vous devez vous baser sur quelques paramètres clés.

Une machine mécanique ou une machine électronique ?

Une machine à tricoter mécanique, qui lit une carte perforée, exécute les points de tricot grâce à une sélection faite manuellement sur le chariot. Elle est conseillée à deux catégories d’utilisateurs : les débutants et les utilisateurs occasionnels. La machine à tricoter mécanique se veut plus facile à prendre en main, car vous aurez la main sur les réglages des points.

La machine à tricoter électronique, en revanche, est utilisée avec un logiciel. Elle possède plus de fonctionnalités, vous permettant ainsi de réaliser de multiples ouvrages avec des tailles et des formes différentes. Vous pouvez même vous permettre quelques fantaisies en confectionnant vos écharpes, par exemple.

Avec une machine à tricoter électrique, vous pouvez également laisser libre cours à votre imagination. Pour ce faire, utilisez des pelotes de grosse laine. En effet, c’est une machine intuitive dans le sens où le réglage se fait automatiquement. Ainsi, il est, par exemple, possible de tisser un pull plus rapidement. De plus, elle propose différents points de couture, ce qui vous permet de diminuer ou d’augmenter automatique les mailles.

Une machine à simple ou à double fonture ?

Une machine à simple fonture ne dispose que d’un seul rang d’aiguilles. C’est une machine uniquement destinée à la confection d’un ouvrage en jersey. Il n’est alors pas possible d’y faire un point envers ou un point de côté. Les mailles obtenues avec une machine à simple fonture sont toujours dans le même sens. Malgré cela, il est possible de faire des points fantaisies, comme les points ajourés et le jacquard.

Une machine à double fonture dispose de rangées d’aiguilles placées face à face. Elle permet de réaliser toutes sortes de points, notamment des points de côté et des tricots en circulaire ou demi-circulaire. Bien évidemment, vous avez besoin d’aiguilles circulaires pour créer ce genre d’ouvrage.

La taille de la jauge

Il existe de nombreuses machines avec différents types de jauges. Cette dernière désigne l’écartement entre et autour des aiguilles. Chaque marque de machine à tricoter possède des caractéristiques particulières, surtout au niveau des jauges. Les jauges fines ou moyennes rendent un tricot plus fin et offrent une meilleure dextérité, tandis qu’une jauge basse et grosse offre un tricot plus épais.

Il existe également plusieurs dimensions de jauge. La qualité de votre travail dépendra alors exclusivement de sa qualité. Tricoter des ouvrages plus fins réclame même l’utilisation d’une jauge plus fine et haut de gamme.

Les accessoires

La meilleure machine à tricoter doit embarquer des accessoires divers qui vous permettront d’optimiser la qualité de vos tricots. Les tricoteuses passionnées, par exemple, ont une préférence particulière pour les chariots spécialisés. Ils leur permettent de réaliser des mailles particulières. C’est le cas d’un chariot mousse dont la mission première est de vous permettre d’effectuer un point mousse.

Il est également intéressant d’intégrer un accessoire permettant de lire le contour du patron d’un tricot. Il existe même un accessoire qu’on appelle lecteur de programmateur. Certaines machines disposent aussi d’un bobinoir destiné à confectionner des pelotes ou à ranger les restes de laines ou de fil.

Les accessoires machines à tricoter sont très variés. Certains modèles sont, par exemple, équipés d’une boutonnière. En effet, plus les accessoires sont nombreux, plus vous pourrez créer des ouvrages personnalisés et originaux. Vous pouvez même devenir la reine du tricot en étrennant une nouvelle mode couture. Votre cardigan peut arborer un point de riz ou un point jersey, selon vos loisirs créatifs.

Machine d’occasion ou une machine neuve ?

Si vous débutez dans le monde du tricotage, il est tout à fait normal que vous ayez du mal à choisir entre une machine d’occasion et une nouvelle machine.

La première présente un avantage plus ou moins considérable, car elle est déjà rodée. Aussi, les accessoires ainsi que toutes les fonctionnalités sont déjà réglés. Vous n’aurez alors aucun problème à l’utiliser directement. Pour beaucoup, la machine à tricoter d’occasion constitue une meilleure alternative pour passer du tricot à main et aux ouvrages plus avancés. Vous pouvez aisément trouver des machines à tricoter d’occasion dans une brocante ou auprès des boutiques spécialisées dans la réparation de machine à tricoter.

Pour ce qui est de la nouvelle machine à tricoter, elle peut être réglée selon vos besoins et préférences. Vous pouvez, par exemple, monter les mailles au gré de vos envies. De quoi donner libre cours à votre passion tricot. Il convient de préciser que les nouvelles machines embraquent généralement de nombreuses technologies qui vous permettent de tricoter un cachemire, faire des ourlets ou un pied-de-biche, etc. Ce n’est pas tout ! Il vous est également possible d’utiliser diverses sortes de matériaux. Pour confectionner un chandail, par exemple, vous pouvez vous servir d’une pelote de laine. Le seul souci avec les machines neuves, c’est qu’il est assez difficile de trouver des pièces détachées en cas de défaillance technique.

Comment devenir une bonne tricoteuse ?

Pour devenir une bonne tricoteuse, vous devez avant tout développer une grande passion pour la couture. Si vous avez déjà une machine à coudre ainsi que quelques accessoires de couture, il vous sera plus facile de commercer avec un plus petit ouvrage facile à exécuter. Pour ce faire, inspirez-vous des différents tutoriels proposés sur la toile. Cependant, si vous voulez passer à la vitesse supérieure, le mieux est de vous inscrire à des cours de couture et de tricot. Vous bénéficierez ainsi de l’accompagnement d’un vrai spécialiste.

L’entretien d’une machine à tricoter

Pour assurer la longévité de votre machine à tricoter, vous devez l’entretenir régulièrement. En effet, le passage et le frottement des fils accélèrent la formation de poussières. Lorsqu’elles s’accumulent, elles peuvent affecter le bon fonctionnement de votre électroménager.

Voici quelques conseils pour nettoyer comme il faut votre machine à tricoter :

  • Avant toute opération, vous devez vous assurer que la machine est correctement débranchée.
  • Après avoir passé une journée de tricotage, pensez à dépoussiérer votre machine. Il suffit de passer un pinceau sec à l’intérieur des chariots et de nettoyer les autres pièces accessibles.
  • Vous devez vous procurer des huiles spéciales pour graisser les chariots et les aiguilles. Les aiguilles, en particulier, doivent être placées en position de travail.
  • Vous devez aussi nettoyer les parties plastiques avec de l’eau et une éponge propre.

Il est déconseillé d’utiliser un produit de ménage pour nettoyer une machine à tricoter. Après chaque entretien, vous devez attendre que l’eau soit bien sèche. Enfin, lorsque vous n’utilisez pas votre matériel, pensez à le recouvrir avec une housse.

Top des ventes

Dernière mise à jour : 2020-10-31 02:36:27